Fondation Danielle Mitterrand

fondation danielle mitterand
0euros

Résumé de l'opportunité

Dans cet appel, nous nous focalisons sur les interrelations entre l’eau et le climat et la prise en compte de leurs liens, dans le but d’intégrer la protection de cette ressource naturelle dans la lutte contre le réchauffement climatique. Les liens entre Eau et Climat ont régulièrement été démontrés et mis en lumière, le dérèglement de l’un ou de l’autre modifiant la répartition de l’eau sur Terre.

Le contexte actuel ne fait que renforcer l’importance d’une approche globale liant ces deux thématiques. On observe une intensification des évènements extrêmes en lien direct avec le changement climatique, ces évènements ont lieu dans l’ensemble du globe terrestre et ont pour origine le manque ou l’excès d’eau. La fréquence et la violence de ces évènements entrainent une prise de conscience grandissante quant à l’impact des activités humaines sur le climat, mais aussi face à la fragilisation de notre mode de vie par le dérèglement climatique. Les conséquences actuelles mettent en avant l’absence de justice climatique et de justice sociale contribuant à l’accroissement des inégalités. Face à cela, cet appel souhaite promouvoir les projets et alternatives permettant à chacun de choisir son lieu de vie comprenant des habitats durables et résilients au sein d’un environnement de qualité.

Critères d'éligibilité

Caractéristiques générales des projets

Type de structure : Le présent appel à propositions est ouvert à toute structure sans but lucratif (communautés locales organisées, associations, ONG, structures représentatives, universités, instituts de recherche, syndicats…). Nous donnons la priorité à des propositions émanant directement des populations locales concernées ou d’organismes travaillant directement avec elles. Les candidats doivent être chargés de la mise en œuvre de l’action proposée et ne pas se limiter au rôle d’intermédiaire.

Lieu d’intervention : aucune restriction (France comprise).

Durée du projet : de 6 mois à 18 mois.

Domaines d’action : la sensibilisation, l’information, le plaidoyer, le renforcement de capacités, le travail juridique, la recherche, les activités et initiatives terrains, ou encore la mise en place/renforcement de systèmes de gestion, de gouvernance, de mode de vie et d’habitat, pour la préservation de la ressource en eau et de son accès. Quels que soient les types d’activités que le projet soumis prévoie, les actions devront obligatoirement inclure les relations existantes entre l’eau et le climat.

Nous ne soutenons pas de projets purement techniques ou scientifiques, ni purement écologiques ou environnementaux, l’humain doit être au cœur du projet (cf. par exemples les notions de droit à l’eau au travers du droit à l’accès à un logement décent, de justice environnementale, d’inégalités environnementales, de dépossession ou repossession des ressources naturelles par les populations…).

Les projets dont la finalité est la réalisation puis diffusion d’un film ou documentaire ne sont pas acceptés (les films ou documentaires ne sont acceptés que s’ils ne constituent qu’un volet du projet global).

Appel à propositions